Machines, amour et systèmes de représentation

January 25, 2015 12:27 pm Published by

« Je m’interroge sur le fonctionnement à sens unique d’une pensée sur l’amour, censée rendre pourtant compte des mouvements de l’un et de l’autre et qui, du coup, au lieu de se développer en moyen de connaissance, se fige en système de représentation. Et je comprends mieux l’incroyable fortune du mythe des « machines célibataires » qui, sous des allusions modernistes et antilyriques, sans avoir la rigueur de Duchamp, continuent de camoufler ce qu’il faut bien appeler une carence de la pensée occidentale. À l’opposé, seul, il y a Jarry avec la bouleversante proposition du Surmâle où, pour la première fois, l’homme et la femme paraissent aller également (et je me garde bien de dire ensemble) au-devant de leur énigme.” – Annie le Brun, postface du Surmâle d’Alfred Jarry, 1990.

AVT_Annie-Le-Brun_516

  • Également : Annie Le Brun, “Perspective dépravée : entre catastrophe réelle et catastrophe imaginaire”, Éditions du Sandre, 2011 – offert par Séverine.
  • Fémininmasculin (Centre Georges Pompidou, 1996), Virginia Woolf, la folie et les fous littéraires.
  • Jean-Didier Vincent, « Biologie des passions », Odile Jacob, 1994.
  • Eve, Helga, Annie.
Tags: , ,

Categorised in: ,

This post was written by MPB