Répétition, poïétique, obsession

“Parfois la répétition est l’indice d’une insistance significative sur l’idée obscure qui vous taraude. Et si elle vous taraude, c’est qu’une abréaction finale, une conclusion qu’on voudrait lumineuse, n’est pas encore apparue, mais ne demande qu’à surgir, – ou bien que le problème, d’autant plus cuisant qu’il n’a pas de solution, reste en vous comme une blessure. Et ce vide de la conclusion, dont on désespère, est justement ce qu’il faut savoir supporter comme un honneur de l’esprit ouvert. Ainsi, la répétition, ouverte sur son infini, devient le signe d’une vie éveillée et plus intense de l’esprit. Il faut donc repenser sas cesse les mêmes choses, et si l’abréaction finale doit avoir lieu, dans le cas même où l’on a désespéré d’elle, c’est à cette condition.” – René Passeron, “La Naissance d’Icare – Éléments de poïétique générale”, ae2cg Éditions, 1996, p. 72

De retour à la lecture de livres d’esthétique, de poïétique et d’essais sur l’art, également à l’œuvre et en découverte de l’art avec Walter. Joie !

Également : L’écriture, le dispositif et le franchissement (note, Studio Walter, 2014)


Walter

Walter – Soleil d’hiver, 2017 (Berlin, Neukölln)


MW (les vacances)

Faire-parts postés, saison bouclée (ou presque), je pars dans quelques jours en vacances, heureuse, enfin, d’avoir du temps pour Marcus et Walter, mes fabuleux enfants, qui me rendent la vie si belle. Le voyage commencera par le vernissage de “Mécanologie” au Festival de la Cité à Lausanne où nous irons voir Pierre, pour ensuite aller dans le Sud. et aussi retrouver Séverine à Paris pour une échappée. Hâte de nos aventures dans cette période très spéciale de maternité, l’amour au plus fort. Suisse et France, nous arrivons ! | Photo : WM, machine musicale de Pierre Bastien pour Marcus et Walter, 2017, photo Studio Walter | Bande-son : The Dead Mauriacs “Un rêve pour Jacques Monory”, inédit pour Collection Morel, Extraits de bleu, 2017.


Quatre monstres

Le Monstre de l’air | Quatre monstres pour quatre éléments, dessins de Walter pour Anne / Extrafabula, mai 2017, Berlin Südstern.


Ganz Ohr / Des oreilles et des hommes

Au travail, toujours, sur les musiques imaginaires, une photo de Walter et Paul Paulun hier à Berlin, et une découverte (“L’homme dans l’oreille”) de Jean Pommies à Bordeaux. En commande : Musicophilia : La musique, le cerveau et nous” d’Oliver Sacks (2009) sur la recommandation de Julien Gaillard | “Musicophilia” dans Le Monde


Chercher le nom

studio-walter-chercher-le-nom-2016

Studio Walter – Bamberg, 2016. Voir également : An artist residency in Motherhood (Lenka Clayton), extrêmement inspirant.


4 ans

Studio Walter – 4 ans, 2016

Départ demain pour une semaine de voyage. L’aventure !
Archives : “Walter Comète“, Studio Walter 2012, dessin original, Glen Baxter.


Walter (Treppenhaus)

Studio Walter –Walter (Treppenhaus), 2016


Retour à Berlin

Studio Walter – Retour a Berlin, 2016

Retour à Berlin après plusieurs semaines, et particulièrement la dernière, d’intensité folle. Les machines célibataires, elles, continuent leurs boucles jusqu’au 13 mars à Nantes, dans l’atelier 2 du lieu unique. Merci à l’équipe, aux artistes, aux prêteurs. On travaille bientôt sur un portfolio ! Mais pour l’instant, reprendre racine dans l’humain, l’espace de la famille. A bientôt !


Barcelone

Studio Walter – Barcelone, 2016


moncler outlet uk,christian louboutin sale,ralph lauren outlet,louis vuitton outlet,michael kors bags uk,ralph lauren outlet,cheap ralph lauren,christian louboutin outlet,cheap louis vuitton,ralph lauren outlet online
cheap christian louboutin,wedding dresses online,ralph lauren online shop,louis vuitton sale,michael kors outlet,ralph lauren sale,christian louboutin online,wedding dresses online uk,ralph lauren pas cher