En fin de Musiques imaginaires

Au clavier et en finalisation des Musiques imaginaires, plongée dansSpät Europa d’Asmus Tietchens. Le programme sera annoncé le 4 avril ! | Site des musiques imaginaires (à partir du 4 avril) | Image : Sainte Cécile.


Aux musiques imaginaires

Au travail sur les Musiques imaginaires qui auront lieu le 5 et 6 mai au Palace à St. Gallen, en train de finaliser les dossiers, le programme final bientôt annoncé. Avec une exposition de Discographisme Récréatif / Patrice Caillet (illustration). Bientôt plus d’informations !


A la recherche d’un folklore imaginaire

Photo Quentin Rollet – pour les musiques imaginaires. Également : Pascal Comelade Danses et Chants de Syldavie, DSA, 1994


Ganz Ohr / Des oreilles et des hommes

Au travail, toujours, sur les musiques imaginaires, une photo de Walter et Paul Paulun hier à Berlin, et une découverte (“L’homme dans l’oreille”) de Jean Pommies à Bordeaux. En commande : Musicophilia : La musique, le cerveau et nous” d’Oliver Sacks (2009) sur la recommandation de Julien Gaillard | “Musicophilia” dans Le Monde


Musiques imaginaires – questionnaire

En 2014, j’ai répondu à quelques questions de Billie et Emilie, du fanzine L’Autre musique, sur mon rapport à la musique. L’édition qu’elles prévoyaient n’a jamais été publiée, mais les réponses existent, développant notamment l’idée que je forme autour des musiques imaginaires, tandis que je travaille à la finalisation de la programmation du 5 et 6 mai prochains à St.Gallen en Suisse, sur une invitation du Palace. L’ensemble commence à prendre forme. Hâte !

Photo : Ela Orleans, extrait de “The Sky and the Ghost”, vidéo, 2015


Hantologie du Sticker CD

peaceville-records

Ce week-end à BBmix prendra place la toute première exposition de “Sticker removals”, une archive de plus de 7500 stickers CDs rassemblée par Victor Castell-Lavez et Tim Tetzner, de 9h à minuit samedi 26 et dimanche 27 novembre au Carré Bellefeuille à Boulogne-Billancourt, entrée libre | Interview et portfolio sur Brain magazine | Illustration : Electro Hippies – The Only Good Punk (Peaceville Records, 1988) | Le fanzine sera bientôt mis en ligne !


Retour aux musiques imaginaires

“Il existe un petit musée caché dans chacun d’entre nous où les musiques n’ont pas besoin de lecteur pour exister. Dans ces pièces, des mélodies, des agencements de voix, de sonorités nous habitent. Entendues une ou plusieurs fois, elles s’accrochent en nous comme d’autres airs rebondissent, se transformant en lignes dont nous sommes tissés. Nous emportons ces airs de partout avec nous, silencieux, prêts à émerger lorsqu’une émotion – cet éclat d’état qui échappe au langage – nous rencontre. L’air, la ligne, devient son analogie, et chantonné en nous, il ouvre un espace où le sentiment peut prendre forme et lieu.” (reprise de 2014, post original).

Je travaille pour le mois de mai 2017 à une programmation (concerts, exposition) sur les musiques imaginaires dans le cadre des 10 ans du Palace à St.Gallen en Suisse et prévois de faire une publication – à priori au format fanzine – à cette occasion, avec la création de pièces et de textes inédits. Des idées, des propositions, des envies ? Prenez contact, je travaillerai dessus dans les deux prochains mois.


Moscow, dancings moscovites

Newsletter Pierre Bastien tapes envoyée, plein de dossiers avancés, départ demain pour mon premier voyage à Moscou ! Telex, Moscow Disco, 1979

Chas Laborde – Moscou 1

Chas Laborde - Moscou 2

Dessins de Chas Laborde, bibliothèque de Benjamin Barouh


You only need to know how it feels to believe

artworks-000023690325-oqbucb-t500x500

Dans la boîte, reçu le nouveau disque de Nicholas Desamory (Bussman) de Berlin qui depuis tourne en boucle et me fait replonger dans sa production fertile avec à chaque fois un je-ne-sais-quoi qui touche chez moi à la tristesse et la plus grande des joies à la fois. Cette nouvelle sortie, “You only need to know how it feels to believe” sur le label Staubgold, transforme la musique house en territoire fragile, organique et foisonnant, avec des compositions à textures multiples qui je sais m’accompagneront longtemps. Extrait : “You only need to know how it feels” (Soundcloud) | Grand Prix d’amour productions

Supplément : Nicholas Desamory live, feat. Lucile Desamory, au festival Pop im Ausland, Berlin, novembre 2016


Kraus

Studio Walter – Kraus 4, 2016

Nids de corneilles et bande-son de retour : Kraus, Dear Giulietta” (2004), en boucle, de nouveau à Berlin et au logis pour quelques temps.


moncler outlet uk,christian louboutin sale,ralph lauren outlet,louis vuitton outlet,michael kors bags uk,ralph lauren outlet,cheap ralph lauren,christian louboutin outlet,cheap louis vuitton,ralph lauren outlet online
cheap christian louboutin,wedding dresses online,ralph lauren online shop,louis vuitton sale,michael kors outlet,ralph lauren sale,christian louboutin online,wedding dresses online uk,ralph lauren pas cher