Suppléments aux Machines célibataires

Suppléments aux Machines célibataires
Collection Morel à La Semaine du Bizarre

Montreuil, Théâtre Berthelot, vendredi 9 décembre 2016 à 20h30
Entrée libre sur réservation : resa.berthelot@montreuil.fr

pierre-bastien-quiet-motors-belgrade-2016-photo-studio-walter

JEAN-JACQUES PALIX (conférence)
COLLECTION MOREL (lecture)
PIERRE BASTIEN (performance « Quiet motors », première francilienne)

Un programme de Marie-Pierre Bonniol sur une invitation de Patrice Caillet et la Semaine du Bizarre.

________

Faisant suite à l’exposition sur les Machines célibataires qui a eu lieu l’hiver dernier à Nantes au Lieu unique, Collection Morel, le programme de recherche de Marie-Pierre Bonniol sur l’espace, l’affect et les représentations, présente vendredi 9 décembre trois suppléments à l’exposition avec une conférence de Jean-Jacques Palix à propos de quelques machines célibataires, la lecture d’un texte manifeste et inédit, « Nous sommes des machines célibataires », par Collection Morel, et un concert de Quiet motors de Pierre Bastien, le premier francilien.

Machines qui se créent elles-mêmes, les Machines célibataires forment une notion en rapport avec le mythe et ses dynamiques qui a traversé l’ensemble du XXème siècle depuis Picabia et Duchamp, avec les apports de Michel Carrouges et d’Harald Szeemann, commissaire en 1976 d’une exposition sur le sujet. Quarante ans plus tard, en 2016, Marie-Pierre Bonniol a souhaité de nouveau explorer les Machines célibataires afin de les envisager au travers d’une période où les algorithmes, dont les mécaniques ne peuvent être vues, sont de plus en plus nombreux à nous gouverner.

Perte de sens, de contact et sillon fermé : les machines célibataires savent leur condition et, par l’observation de leurs mécaniques et l’élaboration de nouvelles stratégies, oeuvrent à s’en libérer.

On dit que l’art rend visible l’invisible : dans « Quiet motors », dispositif de Pierre Bastien ouvert en 2016, les mécanismes sont à vue et permettent de voir le rythme, le jeu comme le souffle. Jean-Jacques Palix, dans sa conférence, reviendra sur quelques machines célibataires originelles (Duchamp, Kafka, Roussel) tandis que Collection Morel, par une lecture de Marie-Pierre Bonniol, plonge dans les hauts-fourneaux de l’affect et de l’imaginaire pour en trouver les dynamiques.

Machines auto-poïétiques, parfois délirantes, toujours singulières, Collection Morel continue ce soir son exploration du mystère des Machines célibataires, avec trois mises en pratique.

Sites de Pierre Bastien | Jean-Jacques Palix | Collection Morel

Facebook event

Alexandre Prouvèze – La Semaine du Bizarre : ou comment Montreuil ressuscite l’esprit Dada (Time Out, article, décembre 2016)

________

Également au programme de la Semaine du Bizarre 2017 : Tomoko Sauvage, Jean-François Pauvros, Michel Giroud, GOL, The Magnetix, Andy Bolus, Anton Mobin, Gwen Jamois, Quentin Rollet…

Le dossier de presse de La Semaine du Bizarre

Réservations : resa.berthelot@montreuil.fr 01 71 89 26 70
Théâtre municipal Berthelot, 6 Rue Marcellin Berthelot, Montreuil, métro Croix-de-Chavaux
Site de La Semaine du Bizarre | Facebook event

Contact Presse (Ville de Montreuil) : jean.tilloy@montreuil.fr / patrice.caillet@montreuil.fr
Contact Collection Morel : Marie-Pierre Bonniol  mpb@studiowalter.com

Production : Association Disco-Babel, avec la Ville de Montreuil.
Crédit photo : Pierre Bastien, Quiet motors, Studio Walter 2016


Studio Walter automne et Printemps de septembre

bbmix

Studio Walter est l’atelier de Marie-Pierre Bonniol. Basé en France et à Berlin, il regroupe ses différentes activités : production et tournées avec Julie Tippex, programmations d’évènements et de festivals, conception d’expositions et de programmes transversaux avec Collection Morel. Au programme cet automne et cet hiver : Printemps de septembre, Festival BBmix et Semaine du Bizarre.

Studio Walter | Julie Tippex | Collection Morel | Contact

 

PRINTEMPS DE SEPTEMBRE

Le samedi 15 octobre j’interviendrai sur les fanzines à Lieu-Commun à Toulouse dans le cadre du Printemps de septembre et l’exposition “Bleu Bleu” de l’auteur et artiste Stéphane Arcas, et plus spécifiquement sa programmation sur les années 90.

“Dans cette dimension générationnelle, comment à 25 ans d’écart, les œuvres éprouvent-elles cette nouvelle époque ? Quels enjeux et quelles lectures nouvelles nous offrent-elles, maintenant, pendant l’ère du numérique, par rapport à ceux de l’époque analogique qui lui a cédé la place ? Que met en exergue la notion de génération en terme de copie ? Et quelle est l’influence sur la pensée humaine de cette évolution de la distorsion du signal, entre son épuisement par rapport à sa source à l’ère analogique, et son épuisement par la surmultiplication de copies et la disparition des originaux aujourd’hui ?” (Stéphane Arcas / Manuel Pomar).

Plus d’informations sur “Bleu Bleu” et sa programmation sur le site de Lieu-Commun

 

FESTIVAL BBMIX

Le Festival BBmix revient le 26 et 27 novembre 2016 pour une nouvelle édition à Boulogne-Billancourt avec The Pop Group, Boris, Goat (Japon), Fumaca Preta, Piotr Kurek, Electric Electric, Fantastic Mister Zguy, les DJ sets de Markus Detmer (Staubgold / Couguoyou Music) et Cambodian Knives, le documentaire “Don Pauvros de la Manche” de Guy Girard et la première exposition de l’archive berlinoise de l’autocollant de disque “Sticker Removals”.

Toute la programmation de BBmix | Préventes

 

sticker-removals-cd

 

EN TOURNÉE AVEC JULIE TIPPEX

En tournée avec Julie Tippex à l’automne : Acid Mothers Temple, Jeff Mills, Lee Ranaldo, Zombie-Zombie et Civil Civic à travers toute l’Europe, David Grubbs étant également présent en Angleterre et en Allemagne courant octobre.

Le 30 septembre sera présenté au Barbican à Londres le Tribute à La Monte Young que nous produisons avec Sonic Boom, Etienne Jaumet et Céline Wadier ; Pascal Comelade retrouvera Richard Pinhas à La Maroquinerie à Paris le 1er octobre et Ghédalia Tazartès jouera pour la première fois à Brooklyn à New-York le 27 octobre.

Également en octobre et novembre, Matmos interprétera Robert Ashley pour trois représentations à Paris, Nantes et Metz (au Lieu unique et aux deux Centres Pompidou).

Toutes les dates de Julie Tippex

 

PIERRE BASTIEN TAPES ET TOURING CLUB

Toujours au travail auprès de Pierre Bastien, je l’accompagnerai sur une partie de ses dates d’automne qui vont le mener, début octobre, de Berlin à Novi Sad en Serbie en passant par la Bavière (Nürnberg, Bamberg) et la Hongrie (UH Fest à Budapest). Il jouera également au MACBA de Barcelone le 14 octobre, le 28 octobre à Bruxelles aux Brigittines avec les Ateliers Claus, à Nantes au Stéréolux le 4 novembre. Il sera aussi présent au festival November music aux Pays-Bas, avec un concert et son installation “Mecanium” du 6 au 13 novembre.

J’ai par ailleurs développé récemment, avec l’aide de Constance Legay, la partie boutique du site Pierre Bastien tapes avec un shop en ligne qui propose désormais maintenant des sérigraphies mais aussi son disque “Les premières machines 1968-1988” paru chez Muséa dans la très belle collection des Zut-O-Pistes, les disques de Pierre sortis par In Poly Sons ainsi que son 45 tours à tirage limité (200 copies) sorti en 2010 avec Mats Gustafsson.

Toutes les dates de concerts de Pierre Bastien | Page artiste | Boutique en ligne

 

pierre-bastien-les-premieres-machines

 

LES MACHINES CÉLIBATAIRES À LA SEMAINE DU BIZARRE

Le 9 décembre 2016, les Machines célibataires reviennent à Montreuil au Théâtre Berthelot dans le cadre de la Semaine du Bizarre et complètent leurs propositions avec une conférence de Jean-Jacques Palix sur quelques machines célibataires dont certaines sonores, la lecture d’un texte inédit (ma première lecture publique !) de Collection Morel, « Nous sommes des machines célibataires », qui propose un manifeste autour de la notion, et la présentation de « Quiet motors », nouveau dispositif et concert de Pierre Bastien, dont ce sera la première présentation francilienne. Au programme : mécanismes singuliers, machineries sensibles et moteurs secrets, dans une proposition qui relie la littérature aux arts sonores et visuels.

Collection Morel | Pierre Bastien | Jean-Jacques Palix

Le programme et le détail de la Semaine du Bizarre seront bientôt publiés.

 

ET LES MUSIQUES IMAGINAIRES EN MAI

Au mois de mai 2017 prendra place à St.Gallen en Suisse ainsi que probablement dans d’autres villes une programmation sur les musiques imaginaires proposée par Collection Morel, sur une invitation du Palace, ancien cinéma, qui fêtera ses 10 ans. Une publication devrait voir le jour dans ce cadre. Textes, envies, intérêt : n’hésitez pas à me contacter.

Les musiques imaginaires sur Studio Walter | Le site du Palace de St. Gallen

 

AU TRAVAIL

Au travail sur les hôtels de l’imaginaire, les basses et le désir comme puissance d’agir, mais surtout la croissance d’un deuxième enfant, dont la naissance est prévue pour début février. Studio Walter prendra quelques mois de pause après l’automne, pour retrouver la route des projets en milieu d’année.

Bonne rentrée !

 

pram-music-for-your-movies

Studio Walter | Contact | Structure de production : Disco-Babel, Vincennes


L’arrêté de Copenhague

Studio Walter, Copenhague, 2016

Je rerentre dans mes appartements et ralentis Studio Walter pour un temps, afin d’organiser le portfolio de l’exposition et ses suites. Mes aventures avec Pierre me mèneront pour leur part bientôt à Moscou, Mexico, Lunéville (où on retrouvera Eduardo Berti de l’Oulipo au festival Facto), à Belgrade, en Suisse, en Angleterre et en Chine. Aussi : Constance Legeay, si essentielle à l’exposition des Machines célibataires pour l’avoir menée à la lumière, rejoint l’atelier SW. Bientôt des nouvelles !

Revue de presse des Machines célibataires :

  • Wilfried Paris pour The Drone (compte-rendu et interview)
  • Thomas Baumgartner pour France Culture (interview, émission Supersonic)
  • Charlotte Faouraut pour SunFM (interview)
  • Florence Pagneux pour La Croix (compte-rendu)
  • Enrique Vila-Matas pour El Pais (Secretas y no tanto, Café Perec)
  • Également : Il Manifesto, The Attic, Ouest France, Bigre, Beyond the Coda…

Collection Morel “Les machines célibataires”, jusqu’au 13 mars 2016, le lieu unique, Nantes


Collection Morel au MUDAM

Collection Morel au MUDAM - Pierre Bastien

Dans le cadre de son programme sur les machines célibataires qui seront l’objet d’une exposition du 18 février au 13 mars 2016 au Lieu Unique à Nantes, Collection Morel, le programme de recherche sur l’imaginaire de Marie-Pierre Bonniol également derrière l’agence Julie Tippex propose quatre programmations musicales et sonores liées aux machines, qu’elles soient mécaniques, analogiques, digitales ou littéraires.

Les mercredis d’octobre au Mudam Café, 18h00-20h30, entrée libre
MUDAM – Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean, 3 Park Dräi Eechelen, 1499 Luxembourg

07.10 – Collection Morel invite Jean-Jacques Palix
14.10 – Collection Morel invite Pierre Bastien
21.10 – Collection Morel invite Rabih Beaini et Mark Cremins
28.10 – Collection Morel invite Etienne Jaumet

Informations : http://www.mudam.lu/fr/agenda/details/event/collection-morel/

Dans ce cadre, la performance « Silent Motors » de Pierre Bastien est programmée le 18.10.2015 à 14h dans le Mudam Auditoire. Entrée 7 euros pour les adultes, gratuit pour les étudiants jusqu’à 26 ans. Le ticket permet également l’accès à l’exposition Eppur si Muove : Art et technique, un espace partagé.

Informations : http://www.mudam.lu/fr/agenda/details/event/pierre-bastien-silent-motors/
Photographie : Pierre Bastien


Supervitesse / Automobiline

404celibataire

Machine célibataire (“Marcel Duchamp revisité par André Franquin”) – au Musée de l’Aventure Peugeot, par l’amie Françoise. Demain je pars sur la route, en automobiline ! Bande-son : Mahogany “Supervitesse”. Dans le sac : Erotiques, Revue d’esthétique 1978 1/2, 10/18. Vroom !


Machines, amour et systèmes de représentation

« Je m’interroge sur le fonctionnement à sens unique d’une pensée sur l’amour, censée rendre pourtant compte des mouvements de l’un et de l’autre et qui, du coup, au lieu de se développer en moyen de connaissance, se fige en système de représentation. Et je comprends mieux l’incroyable fortune du mythe des « machines célibataires » qui, sous des allusions modernistes et antilyriques, sans avoir la rigueur de Duchamp, continuent de camoufler ce qu’il faut bien appeler une carence de la pensée occidentale. À l’opposé, seul, il y a Jarry avec la bouleversante proposition du Surmâle où, pour la première fois, l’homme et la femme paraissent aller également (et je me garde bien de dire ensemble) au-devant de leur énigme.” – Annie le Brun, postface du Surmâle d’Alfred Jarry, 1990.

AVT_Annie-Le-Brun_516

  • Également : Annie Le Brun, “Perspective dépravée : entre catastrophe réelle et catastrophe imaginaire”, Éditions du Sandre, 2011 – offert par Séverine.
  • Fémininmasculin (Centre Georges Pompidou, 1996), Virginia Woolf, la folie et les fous littéraires.
  • Jean-Didier Vincent, « Biologie des passions », Odile Jacob, 1994.
  • Eve, Helga, Annie.

Machines et atelier

Lieu unique - Atelier 2

Au travail sur les machines célibataires, une exposition et une programmation de Collection Morel, février-mars 2016 au Lieu unique à Nantes dans le cadre de Locus Solus. Avec des œuvres de Michel Carrouges, Pierre Bastien, Marcel Duchamp mais aussi les fantômes de Roussel, Caradec, Norah Borges et bien sûr toujours l’invention de Morel de Bioy Casares. Davantage bientôt !


De Billancourt

Studio Walter - Jean Suquet

Envers de festival à Billancourt : plonger dans le sens enchâssé dans le signe de la Typoésie, glisser avec Laure, dans ses écrits et celui magnifique, “La mère diagonale” qu’en fait Jérôme Peignot dans la plus solaire des empathies ; habiter le temps d’une après-midi, dans le Marais, son appartement, sa bibliothèque, son cadre de vue – le filmer ; marcher avec Mariette, boire avec Maxime, visiter Jean-Yves, penser avec lui, René Girard, Pierre et Peignot, dont la série d’émissions sur les machines et le merveilleux a accompagné mon trajet. Un moment d’Esthéticiennes s’est aussi passé dans un coin d’escalier. Il a été également question de volcan, de géologie, de violence, de sacré et de rêves de mariée. C’est nourrie de ces nombreux échanges et lectures que je repars pour Cologne demain avant Berlin ravie, pleine et habitée de ces deux journées, et de celles qui les ont précédées.

    • Jérôme Peignot : “Écrits de Laure” (Jean-Jacques Pauvert), “Typoésie” (Imprimerie Nationale), “Le gai savoir de la mort” (Éditions des Cendres / par Studio Walter).
    • France Culture, Les chemins de la connaissance, “Les machines et le merveilleux” par Jérôme Peignot, 1974, avec Jean Brun, Michel Carrouges / podcasts.
    • Jean Suquet : “Le miroir de la mariée” (Textes/Flammarion)
    • Aussi : Julio Cortazar : “Le tour du jour en 80 mondes” (NRF), “Marelle” (L’imaginaire), Pierre Bastien Eye“, Silvia, Araks – Villa Sorel.

Dedans – Roussel et sa roulotte

maison-roulante-raymond-roussel-1maison-roulante-raymond-roussel-2

Revenir sur la roulotte de Roussel, dans laquelle “il fait le tour du monde les volets fermés”, pour mes recherches sur les Machines Célibataires ; pister KP Brehmer, Tim Wilson et son sillon ; replonger dans le trait tendre de Norah Borges, tout en listant mentalement les multiples définitions de ce que sont les Machines Célibataires pour moi. Travail de titan, une nouvelle fois, pour ce travail sur le mouvement après celui sur les lieux, encore qu’un pied dedans.

  • “La maison roulante de M. Raymond Roussel”, revue du Touring club de France (numéro 381?), août 1926 – je cherche un original pour l’exposition !

Sur l’album Borges

Studio Walter, sur l'album Borges

  • Fonds Studio Walter sur l’album Borges, date inconnue.
  • Également : Vila-Matas, Fogwill, Jouannais.

moncler outlet uk,christian louboutin sale,ralph lauren outlet,louis vuitton outlet,michael kors bags uk,ralph lauren outlet,cheap ralph lauren,christian louboutin outlet,cheap louis vuitton,ralph lauren outlet online
cheap christian louboutin,wedding dresses online,ralph lauren online shop,louis vuitton sale,michael kors outlet,ralph lauren sale,christian louboutin online,wedding dresses online uk,ralph lauren pas cher